Technique de préfatigue

Qu'est ce que la préfatigue en musculation ?

La technique de préfatigue correspond au fait d'isoler un muscle en le pré-entraînant avant de le confronter à un exercice composé. Par exemple, préfatiguer les pectoraux avec des écartés couchés avant d'effectuer votre développé couché. Ainsi un muscle en particulier sera déjà légèrement fatigué avant d'effectuer votre mouvement principal.

A quoi ça sert ?

Lorsque l'un des muscles impliqué dans un mouvement de musculation est plus faible que les autres, il a tendance à vous empêcher de faire plus de répétitions car il se fatigue plus vite. Il peut donc être intéressant de préfatiguer les autres muscles pour équilibrer les choses.

 

Par exemple si je sens lorsque je pratique le développé couché que mes triceps sont plus faibles que mes pectoraux. Je peux choisir d'effectuer un exercice d'isolation pour les pectoraux afin de les préfatiguer et lorsque je ferai mes séries de développé couché je n'échouerai pas à cause de mes triceps.

Sur quels muscles utiliser la préfatigue?

Il n'y a pas de muscles en particuliers, c'est plutôt une question de mouvement. Sur les mouvements composés comme le développé couché, le rowing, le squat, si vous ressentez qu'un muscle est très en retard et qu'il vous empêche de faire plus de répétitions alors vous pouvez utiliser la technique de la préfatigue sur les muscles "forts".

 

Si vous ressentez que des muscles se faitguent plus vite que d'autres sur certains mouvements, cela peut ralentir votre progression car vous n'exploitez pas le potentiel maximal de tous vos muscles. Ainsi en fatiguant les muscles qui sont plus performants avant de produire un mouvement composé, vous rééquilibrez vos capacités musculaires.

 

 

 

Inconvénients de cette méthode

L'inconvénient principal est le fait de "préfatiguer" un muscle avant d'exécuter un mouvement important de musculation. Vous limitez votre force et donc la charge que vous êtes capable de soulever. Ainsi vous ne pourrez pas porter aussi lourd que si vous aviez commencé en étant frais.

Conseils sur la préfatigue

Je pense qu'il est intéressant d'utiliser la méthode de la préfatigue pour palier à la faiblesse d'un muscle de temps à autres. Tout cela avec un programme en parallèle qui permette de renforcer les muscles qui se fatigues trop vite durant l'effort. Par exemple si vos triceps ont tendance à lâcher en premier durant le développé couché, soyez certain d'intégrer durant la semaine des exercices comme les dips, la barre au front ou encore du développé couché prise serrée.

 

Pour une personne qui ne présente pas forcément de faiblesse sur les principaux exercices la technique peut être utilisée pour avoir des sensations différents de temps à autre mais ne présente pas d'avantage réelle. Si vous suivez un système de progression plutôt linéaire avec un accroissement progressif des charges et que votre progression est bonne, continuez sur votre méthode!

Pour aller plus loin

 

Romain Galinier coach sport et nutrition fondateur de MaxiTraining. Je me propose de vous accompagner dans votre progression vers le corps que vous désirez: Rejoignez moi maintenant!