Blog

Forme physique

Un physique athlétique et en forme

Développer un corps athlétique et être en forme physique nécessite un mode de vie particulier et des actions quotidiennes que chacun de vous peut mener.

Comment définir un physique athlétique?

En forme: Vous présentez un physique plutôt endurant, des capacités athlétiques intéressantes et une bonne santé cardio-vasculaire. Vous êtes par exemple capable de courir 5 à 10 km à un rythme correct et sans vous écrouler en fin d’entraînement. Vous êtes plutôt énergique, tonique et à l’aise avec la pratique sportive et ce quelque soit l’activité: course, vélo, sports collectifs… Je conseille ainsi la pratique d’une activité cardio-training récurrente à raison d’au moins 2 séances par semaine. Variez au plus possible le type d’entraînement en alternant par exemple cardio à faible intensité, HIIT et sport.

Relativement fort/musclé: Être athlétique c’est présenter certaines capacités physiques qui sont au dessus de la moyenne. Cela se repère notamment en terme de force, de puissance, de carrure ou de qualités musculaires, y compris pour les femmes! Il ne s’agit pas nécessairement d’être très musclé, mais le travail de renforcement musculaire permet une stabilité du corps, un renfort des articulations et une prévention des blessures. La musculation est particulièrement intéressante en complément de la pratique d’un sport mais pas seulement, c’est le type d’entraînement qui vous permettra le développement physique et notamment la largeur d’épaules et la masse musculaire recherchée.

La pratique de la musculation à raison par exemple de 3 entraînements par semaine vous sera donc bénéfique. Pour le physique que vous souhaitez bâtir, les dimensions et l’allure globale restent très subjectives, recherchez d’abord ce qui vous plait et vous fait vous sentir bien dans votre corps.

Le mode de vie indispensable:

L’équilibre alimentaire: Celui-ci est primordial, on ne saurait développer ce type de physique athlétique sans porter une attention particulière à son alimentation. L’idée principale est de toujours veiller à apporter au corps ce dont il a besoin, voir les aliments comme une source de carburant et le corps comme un moteur auquel il est important de fournir la bonne huile. Le corps recherche certains nutriments, dans une certaine quantité, lui apporter l’essence qu’il demande vous sera bénéfique de plusieurs manières: il pourra fonctionner à plein régime et notamment apporter l’énergie utile à soutenir vos efforts physiques, mais également à récupérer efficacement d’un jour à l’autre pour être toujours en état et continuer à progresser.

Une alimentation équilibrée pour être en forme ne rime pas forcément avec restrictions et privations, il est tout à fait possible de se nourrir avec des produits à la fois bons au palais et bons pour le corps. La majorité des erreurs commises en terme d’alimentation et qui mène parfois à des taux de masse grasse important ou des situations de surpoids provient d’une non connaissance de vos besoins nutritionnels et d’une non connaissance de la contenance des aliments. Ainsi bien souvent, vous aimeriez manger « correctement » mais vous ne savez pas réellement ce que cela signifie ni si ce que vous faites est bien ou pas(Trouvez tous les conseils nécessaires dans la rubrique Nutrition. Votre mode de vie peut également être un facteur limitant et notamment si vous êtes dans l’obligation de manger à l’extérieur souvent.

Le repos du guerrier:

Pour être en forme et afficher ce fameux physique athlétique à l’image des spartiates du film 300 il est important d’avoir une bonne hygiène de vie et notamment de planifier ses heures de repos. Respecter des périodes de sommeil d’au moins 7 à 9 heures par nuit, voir plus si vous en ressentez le besoin. Une règle dit souvent d’ajouter 1 heure de sommeil supplémentaire chaque nuit pour chaque heure de sport pratiquée. En effet un sportif a besoin de plus de sommeil qu’une personne sédentaire pour une récupération optimale. Il n’est pas rare de voir des professionnels s’allouer 9 à 10 heures chaque nuit en y ajoutant une courte sieste l’après-midi.

Dans le cadre de la musculation c’est également durant la phase de repos que l’anabolisme (construction musculaire) se met en place. Ce n’est pas durant l’entraînement que vous vous musclez mais bien lorsque vous vous reposez, plus votre repos sera de qualité plus les conditions seront optimales pour vous développer. Il est également important donc de conserver des périodes de récupération entre les séances afin d’éviter le sur-entraînement qui est contre productif.

Un premier pas à l’étrier

Ce mode de vie n’est pas particulièrement compliqué à suivre mais demande tout de même des efforts, de l’organisation et du temps. Un temps qui peut manquer lorsque l’on est dans la vie active et que l’on doit concilier famille, travail, obligations personnelles en plus du sport et d’une alimentation équilibrée. L’important pour tous est de progresser chaque jour, d’intégrer étapes par étapes, petits bouts par petits bouts les éléments d’un mode de vie plus sain. Le premier pas est toujours le plus difficile, ensuite on y prend goût et tout devient plus simple! Pour des programmes et un suivi personnalisé devenez membre de la team maxitraining!

3 Comments

  1. Dis dit :

    Excellent article ! C’est mon objectif d’obtenir un corps comme cela. Combien de temps faut il compter avant d’avoir de vrais résultats sur les performances ?
    Et en terme de musculation, comment me conseilleriez-vous de travailler ? (J’aurais pensé travailler par cycles de deux mois selon chaque capacités musculaires (endurance, force, puissance max, explosivité …).

    • Romain Galinier dit :

      Généralement une période de 3 mois est nécessaire pour commencer à progresser. Au bout d’1 an on voit vraiment la différence! Le travail par cycles est une bonne idée :)

  2. Kev dit :

    Bonjour
    Moi mon gros problème et la phases de repos car je travaille de nuit et si je dort 9h en rentrant du travail je ne fais plus rien de la journée