Blog

préparation-boxe-puissance-boxe-entrainement-boxe-devenir-boxeur

Préparation physique boxe: Avec Badr Hari

Comment utiliser la musculation pour améliorer ses performances en boxe!

L’utilisation de la musculation pour les boxeurs !

Les caractéristiques que l’on souhaite améliorer grâce à la musculation sont la force, la vitesse d’exécution, l’endurance musculaire et surtout la puissance de l’athlète et l’explosivité. La musculation sert de levier de progression, l’objectif ici n’est pas le développement du volume musculaire, à la différence du culturiste par exemple.

Voici une vidéo où l’on peut voir le kickboxer Badr Hari en pleine préparation physique. Il enchaîne divers exercices de musculation au poids de corps, axés sur l’explosivité et l’endurance. Les principaux groupes musculaires travaillés lors de cette séance sont les pectoraux et les abdominaux.

L’intérêt(et la difficulté à la fois) est de transposer les gains de force et de puissances acquis grâce à la musculation aux gestes précis de la boxe. Pour répondre à ces objectifs les types d’entraînement utilisés sont très spécifiques:

Les différentes filières pour progresser en boxe

Travail de force: Avec des exercices de musculation poly-articulaires tels que le développé couché, le développé militaire et le squat. Nombre de répétition limité pour un travail axé sur la force: séries de 5 à 8 répétitions

Travail d’endurance musculaire: Avec des exercices au poids de corps tels que des  pompes, des tractions, des fentes avants. Nombre de répétitions important: séries de 20 répétitions et plus. Plus d’infos sur le travail d’endurance musculaires dans notre lexique!

Exercices pliométriques: Pour le développement de la puissance, accélérez la phase excentrique d’un mouvement en donnant une impulsion puissante. Le type d’exercice utilisé peut être les pompes sautées/claquées, le jump-squat ou des exercices poly-articulaires sur lesquels appliquer cette technique

Exercices isométriques: Tenir une position et résister sans générer de mouvements. Par exemple sur l’exercice des pompes, lors de la phase de déscente l’isométrie peut consister à tenir la position en bas durant plusieurs secondes.

Une variante est le travail stato-dynamique: Tenez la position en bas durant 4 secondes puis effectuez le mouvement de remontée vers le haut et ainsi de suite.Exemple: Au développé couché, conservez la barre durant quelques secondes proche de votre poitrine puis développez.

Se préparer physiquement pour la boxe

Ces techniques d’optimisation de l’entraînement sont des outils accessibles aux athlètes, leur utilisation peut-être établie sous forme de cycles notamment en pré-saison. Il est utile de varier les formes d’entraînement en fonction des objectifs que vous établissez.

Dans l’optique d’une phase de préparation de combats il est particulièrement important de faire le bon choix de préparation physique, pour cela faites confiance à votre coach ou faites appel à l’un des préparateurs physiques de la team Maxitraining spécialiste de la boxe.

Nous n’abordons pas ici la filière d’énergie « aérobie » qui concerne le travail d’endurance pur, nous nous concentrons principalement sur les filières « anaérobie lactique » et « anaérobie alactique » et l’apport de la musculation pour l’athlète. Il est évident qu’une préparation physique complète doit comporter une part importante de conditionnement physique comme développé dans le coaching maxitraining.

Badr Hari est un combattant de kick-boxing dont l’entraînement et la préparation diverge légèrement des autres styles de boxe et en particulier par rapport à la boxe anglaise. Ce sport nécessite notamment une certaine souplesse du bas du corps pour tous les mouvements de type middle kick et High Kick.

3 Comments

  1. andre dit :

    Bon choix d’avoir pris Badr Hari qui est reconnu pour être très puissant.J’ai voulu le combattre à 2 reprises mais il a toujours refusé!

  2. morray dit :

    je fais le mma en afrique du sud je chercher un sensei pour la boxe anglaise.