Blog

La gonflette en musculation

Est ce que la gonflette en musculation existe vraiment? Pourquoi ce terme péjoratif n’a pas lieu d’être!

Tout savoir sur la gonflette en musculation

On a souvent l’habitude de juger le physique des pratiquants de musculation comme de la « gonflette ». L’entraînement en musculation ne servirait qu’à faire gonfler les muscles, qui seraient dès lors « fake » ou non mérités. Beaucoup de préjugés persistent autour du monde de la musculation, bien souvent des propos tenus par des personnes ne maîtrisant pas du tout le sujet, n’ayant jamais pris la peine de s’investir sérieusement dans une activité sportive ou mettant les pieds dans une salle de sport une fois par an.

En effet en s’entraînant en musculation cette personne comprendrait rapidement la difficulté et le sérieux nécessaire pour se batîr un physique musclé et fort. Il s’agit avant tout d’être rigoureux, persistant dans l’effort et de ne pas lâcher semaines après semaines, avec une recherche constante de progression. Les résultats se méritent et sont le fruit d’efforts répétés, quotidiennement durant plusieurs années. La musculation est la recherche ultime du développement du corps et suit certaines règles:

Point rapide sur la construction musculaire

Le processus de prise de muscles est un long cheminement qui repose sur une progression permanente. Il s’agit de forcer les muscles semaine après semaine à devenir plus fort et plus gros afin de supporter les entraînements. La construction musculaire intervient avec une augmentation constante de l’intensité qui peut s’effectuer en ajoutant du poids à vos barres, en ajoutant des répétitions à vos séries ou en réduisant les temps de repos entre les séries.

En d’autres termes vous devenez plus fort et donc plus musclé, à condition bien sûr que votre alimentation soit optimisée également, dès lors le terme de gonflette n’a aucun sens. Voici quelques uns des arguments les plus fréquents à l’encontre de la musculation

Les vrais sportifs ont de « vrais muscles »

Souvent on assiste à des comparaisons entre ceux qui seraient considérés comme de « vrais sportif » à savoir les tennissmen, les footballeurs, les cyclistes qui développeraient ainsi de « vrais muscles », en contradiction avec les musculeux qui auraient des muscles factices. Et bien sachez que les sportifs ont la plupart du temps recours à la musculation en complément de leur sport afin de se renforcer musculairement, de devenir plus fort, plus résistant. Dans la plupart des sports le travail des jambes en puissance est primordial et la musculation est un formidable atout.

Sachez également que la plupart des sports développent chez les athlètes les capacités d’endurance musculaire et très peu le volume des muscles. Ainsi lorsque vous voyez un sportif musclé, comme un sprinteur par exemple, ce n’est pas la pratique de son sport qui lui a permis de développer ce type de physique mais bien la pratique de la musculation en complément, qui est la filière optimale pour le développement des muscles. Via MaxiTraining nous proposons des formules de coaching à distance ciblant aussi bien les pratiquants de musculation que les athlètes souhaitant améliorer leurs performances.

Entraînement lourd vs entraînement modéré/léger

Dans les salles de sport on entend parfois que ceux qui s’entraînent lourds développent de vrais muscles qui resteront longtemps et que ceux qui s’entraînent plus léger auront des résultats éphémères et vont éventuellement « dégonfler ». Et bien sachez que tout cela ne tient pas la route, un kilo de muscles gagné est un kilo de muscle gagné quelque soit le style d’entraînement utilisé. Sachez qu’il existe un nombre de séries et d’exercices pour chaque objectif comme développé dans l’article séries longues et séries courtes en musculation mais que les gains ont la même valeur.

Ainsi si vous vous êtes musclé en vous entraînant lourd ou en utilisant des charges modérées, il n’y a pas d’un côté de vrais muscles et de l’autre de la gonflette. Vous avez chacun obtenu une réelle progression tant en force qu’en volume musculaire qui est le fruit d’un travail sérieux et d’une bonne assiduité. Lorsque ces personnes arrêteront la musculation elles seront confrontées au même problème de fonte musculaire.

Les protéines en poudre

Il y a une confusion importante qui persiste autour des compléments alimentaires et notamment des protéines en poudre. Pour répondre rapidement aux principales questions; Non les protéines en poudre ne sont pas dangereuses pour la santé. Non les protéines en poudre ne permettent pas de se muscler plus vite. Il s’agit seulement de substituts utiles pour remplacer les sources de protéines animales habituelles.

Plutôt que de consommer 100g de poulet lors d’un repas vous pouvez le remplacer par une mesure de whey qui vous apportera la même quantité de protéines. Les personnes utilisant des protéines en poudre ne font ainsi pas de la gonflette non plus, autrement toute personne consommant du poulet, du boeuf ou des oeufs peut être considérée de la même façon. L’utilisation des protéines en poudre a plusieurs intérêts: Facilité d’utilisation, coût faible, bonne digestibilité.

Les stéroides anabolisants

La seule catégorie de personnes pour lesquelles nous pourrions éventuellement utiliser l’expression de gonflette est celle des utilisateurs de stéroïdes. Ceux-ci ne sont pas légaux sur le marché Français et permettent de se développer bien plus vite. Les effets des anabolisants sont réels et permettent à l’utilisateur d’accélérer les résultats de façon impressionante.

Comparez deux athlètes, l’un naturel et l’autre sous stéroides, sur une certaine période de temps avec un entraînement similaire la différence sera flagrante. Ainsi ces résultats « non naturels » pourraient être qualifiés de « gonflette » tant la vitesse d’obtention des résultats est exagérée, mais c’est bien la seule catégorie à laquelle nous pourrions attribuer ce terme.