Blog

5 idées reçues sur la musculation et la nutrition

Idées reçues fréquentes et mythes sur la musculation et la nutrition, 5 mythes à ne plus croire!

1- La musculation c’est de la gonflette

Une phrase très courante qui consiste à associer la musculation à la gonflette. Faire des répétitions d’exercices de musculation ne créerait pas du « vrai muscle » mais juste un aspect plus gonflé, sans réelle force derrière? La simple utilisation du terme gonflette prouve malheureusement que la personne qui l’emploie n’a jamais mis un pied dans une salle de musculation ou n’a jamais obtenu de résultats. Car créer du muscle est un processus difficile et long, il ne suffit pas de quelques séries de curl pour instantanément devenir plus musclé.

Bien au contraire la création de muscles est étroitement associée aux gains de force. Si vous ne devenez pas plus fort et ne poussez pas plus lourd à chaque séance vous ne gagnerez pas de muscles! Ainsi il n’existe pas de muscles qui « gonflent » mais uniquement la création de tissue musculaire à l’issue de séances de musculation intenses qui poussent le corps à se renforcer et devenir plus fort et plus dense.

2- Les protéines en poudre c’est du dopage

En effet les protéines en poudre sont un produit dopant, comme le sont les oeufs, le lait, le poulet et le poisson… Navrant! Les protéines en poudre sont issues du lait, celui-ci est déshydraté pour en faire de la poudre, on conserve la partie qui contient les protéines et on le vend sous forme de pots que l’on doit mélanger à de l’eau. Avez vous repéré un seul élément dans le processus qui puisse permettre d’associer les protéines en poudre à du dopage?

Les protéines en poudre ont pour seule utilité de remplacer une portion de protéines alimentaires lorsque vous avez peu de temps devant vous, pas envie de cuisiner, que vous êtes en extérieur ou simplement que vous souhaitez économiser un peu d’argent car cela revient bien moins cher que la viande. Cela ne permet pas de se muscler plus vite, alors n’espérez pas des résultats plus rapide parce que vous avez un pot de protéines! A lire également nos conseils sur les compléments alimentaires.

3- Arrêter de manger des glucides pour maigrir

Dans beaucoup de méthodes de régimes, l’un des conseils de base est de couper la consommation de pâtes, riz, pain. Ce n’est pas forcément une mauvaise stratégie, car enlever les glucides de vos repas, c’est réduire vos apports énergétiques journaliers et donc favoriser la perte de poids en conservant un certain équilibre via les autres aliments. Mais les supprimer totalement est une très mauvaise idée.

Attention à ne pas attribuer aux glucides la mauvaise réputation qu’ils ne méritent pas. Ce ne sont pas des produits qui « font grossir », il s’agit simplement d’une source d’énergie facilement utilisable par votre corps qui peut être intégré à vos repas y compris si vous souhaitez maigrir (on privilégiera les formes de glucides complexes).

La diminution des glucides doit se faire progressivement et par petit palier. Il est contre productif de couper totalement la consommation de glucides car vous allez perdre du poids trop vite (oui c’est mauvais) en créant un déficit calorique trop important. Imaginons que les glucides représentent 1000 calories chaque jour pour vous, en arrêtant totalement leur consommation vous consommez donc 1000 calories de moins chaque jour. Vous perdrez du poids c’est certain, mais surtout beaucoup de muscles, vous perdrez en énergie, en force et en capacité sportive. En plus de faire chuter drastiquement votre métabolisme.

Pour rappel la perte de poids c’est d’abord l’idée de réduire ses apports énergétiques globaux et de brûler un peu plus de calories. Si vous réduisez légèrement les quantités de nourriture que vous consommez chaque jour et ajoutez un peu de cardio vous pourrez continuer de manger des glucides tout en perdant du poids.

4- Le muscle se transforme en graisse lorsque l’on arrête

J’ai réçemment rédigé un article de conseils sportifs pour le magazine féminin Belle Belle Belle et l’on m’a posé une question très intéressante. La personne s’interrogeait sur le concept très répandu qui prétend que le muscle peut se transformer en graisse lorsque l’on arrête le sport. Cela pourrait être logique, on crée du muscle en étant actif et sportif, puis on se ramolit en devenant moins actif, ainsi ce serait peut-être le muscle qui se transforme en gras?

En fait ce mécanisme n’existe pas dans le corps humain, un muscle ne peut pas se tranformer en graisses. Tout ce qu’il peut faire, c’est devenir plus gros et plus fort (création de tissue musculaire via l’hypertrophie) ou moins gros et moins fort (perte de masse musculaire via l’atrophie). Tout cela dépend des efforts qui lui sont demandés au quotidien et de la nécessité pour lui de se développer ou non, ainsi que de votre alimentation. Une alimentation de qualité avec un léger surplus calorique et une pratique musculaire permettra de créer de la masse sèche. Une absence d’activité sportive ne poussera en revanche pas les muscles à se développer.

La possible prise de gras qui fait suite à un arrêt du sport est liée à une consommation trop importante de calories. Votre corps n’a plus besoin d’autant d’énergie qu’auparavant pour fonctionner étant donné qu’il est moins actif, ainsi il a tendance à stocker l’énergie en excès sous forme de graisse.

5- Je suis endormorphe je ne peux pas maigrir

Dans l’article les différents morphotypes j’abordais les 3 profils principaux qui sont les ectomorphes, les mésomorphes et les endomorphes. Un ensemble de critères permettent en effet de « classer » la population par morphotype. Je précise d’ailleurs bien dans l’article que personne n’appartient à 100% à une catégorie ou une autre mais que nous présentons tous certain traits de ces 3 morphotypes avec une prédominance pour l’un.

Parmi eux les endomorphes, qui auraient plus de facilité à faire du gras et des difficultés à rester à un bon poids de forme. Sachez qu’il ne faut absolument pas prendre votre morphotype comme une « condamnation » à rester mince ou à rester gras. Il s’agit simplement d’informations supplémentaires à prendre en compte pour vous adapter et parvenir au physique que vous désirez. L’endomorphe peut perdre du poids, peut créer du muscle, peut devenir sec au même titre que les autres.

Les efforts et l’implication permettent d’atteindre n’importe quel objectif, surveillez vos apports alimentaires de façon rigoureuse, intégrez du cardio à vos entraînements après la musculation, surveillez la façon dont votre corps évolue et adaptez votre programme en fonction des résultats! De plus, nombreux sont ceux qui tendent à remettre en cause le concept des morphotypes, privilégiant l’analyse anatomique de l’individu.

Pour aller plus loin

Utilisez la plateforme de coaching sportif en ligne Maxi Training pour bénéficier d’un suivi personnalisé et atteindre vos objectifs rapidement!